Associations : identifiez vos risques !

 

Toute association se doit d’être assurée correctement pour mener à bien son activité. Afin de souscrire au contrat le plus adéquat, il est nécessaire de procéder à une identification des risques rigoureuse. Les associations peuvent en retirer plusieurs avantages et ont le choix sur la manière dont elles peuvent les faire financer.

 

Identification des risques : quel intérêt ?

L’audit des risques d’une association présente plusieurs intérêts :

    • En établissant cet état des lieux, le responsable de l’association sera dans un premier temps à même de connaître leur niveau d’acceptabilité, ou a contrario le niveau de danger qu’ils font peser sur le bon déroulement de la vie de la structure.
    • Une identification claire des risques permet par ailleurs de quantifier leur impact financier en termes de montant des réparations comme le versement de dommages et intérêts versés à un tiers par exemple. Cette opération est aussi judicieuse pour évaluer les coûts se répercutant sur les comptes de l’association.
    • Mais un bon audit est tout aussi important pour choisir d’une part le contrat d’assurance le plus adapté à cette situation, et connaître d’autre part le montant de la prime à souscrire.
    • Enfin, connaître les dangers qui menacent une association permet de repérer les voies de sortie de crise, les recours auxquels elle peut prétendre, auprès de quelles juridictions et auprès de quels services elle doit se rapprocher en cas de litige.Little man studies the Risk

Quels moyens de financement ?

Une fois l’identification des risques effectuée, le responsable de l’association a le choix entre plusieurs options pour en assurer le financement.

  • Il est possible de procéder à un transfert des risques à un tiers. Dans ce cas, la voie contractuelle est recommandée. Le principe est d’inclure des clauses restrictives dans les différents contrats que l’association peut conclure avec différents partenaires ou clients. Par exemple, lors d’un bail de location de salle pour un évènement, l’association peut transférer le risque d’incendie au propriétaire de la salle. Et il en va de même pour d’autres types de prestations ou d’achats.
  • Il est également possible de procéder à un transfert total auprès d’un assureur. Cette option est particulièrement intéressante et concerne les risques les plus importants, c’est-à-dire ceux qui font peser le plus grand danger sur la vie de l’association. Il est dès lors fondamental de mener un audit d’assurance qui consiste à faire analyser tous les contrats d’assurance signés par l’association, afin de mesurer leur degrés d’efficacité, la qualité des couvertures proposées ou encore le montant des primes.

Ne pas hésiter à faire jouer la concurrence et à demander plusieurs devis d’assurance ! Pour plusieurs montants de prime similaires, les assureurs proposent des services et des conditions de couverture des risques différents.