Zoom sur la responsabilité civile délictuelle des associations

 

L’article 1382 du Code civil définit de la manière suivante la responsabilité délictuelle : « Tout fait quelconque de l’homme, qui cause à autrui un dommage, oblige celui par la faute duquel il est arrivé, à le réparer ».
Par conséquent, la responsabilité civile association de type délictuelle oblige les associations à réparer les dommages qu’elles causent aux tiers. Elle est invoquée lorsqu’un dommage est subi sans qu’aucun contrat ne relie la victime et l’association.

 

Dommage réparablerc délictuelle association

Les textes de loi décrètent qu’en cas de responsabilité délictuelle, le dommage est réparable même s’il est imprévisible.
Pour être réparable, un dommage doit cependant être à la fois direct (il est causé par l’association ou lui est imputable) et certain. Ce préjudice peut même être futur, à partir du moment où il est bien certain.
En revanche la responsabilité civile association n’entre pas obligatoirement en ligne de compte si le dommage est éventuel, c’est-à-dire non seulement futur mais également incertain et hypothétique : dans ce cas, le dommage n’est pas réparable.

 

 

Responsabilité civile association en cas de fauterc délictuelle association

Les fautes commises par les organes d’une association engagent aussi la responsabilité civile délictuelle de cette dernière. La notion « d’organe » d’une personne morale est mal définie, on considère généralement qu’il s’agit des « personnes qui la représentent vis-à-vis des tiers ».
Dans le cas de la responsabilité pour faute de l’association, le tiers ayant subi le préjudice n’a pas à démontrer la preuve de la faute personnelle d’un des organes de l’association. La responsabilité est généralement jugée suffisamment caractérisée d’elle-même.
La responsabilité d’une association peut également être engagée à l’égard des tiers dans le cas de la responsabilité civile association du fait d’autrui. Ce type de situation donne souvent lieu à des débats juridiques complexes pour déterminer la responsabilité de la personne : directeur de centres de colonies de vacances, responsables de centres d’accueil d’handicapés mentaux au comportement parfois imprévisible, associations médico-sportives, etc.

 

Responsabilité civile association du fait des choses
rc délictuelle

Une association est également responsable civilement des dommages causés par son matériel, ou de manière plus générale, par les choses dont elle a la garde.
Il revient au tiers victime de prouver la réalité du préjudice subi et son imputabilité à l’association.
Une association doit donc s’assurer civilement avec soin, car les scénarios d’engagement de sa  responsabilité sont innombrables. Par exemple, la responsabilité est généralement présumée pour les accidents causés par les objets en mouvement ou dangereux (bouteille de gaz). A cela s’ajoute le principe général selon lequel le propriétaire d’une chose est censé être responsable de sa garde.

Autant de raisons de choisir l’assurance responsabilité civile de votre association avec attention. Vous pouvez être rapidement mis en relation avec des professionnels de votre région, habitués aux problématiques des associations, en effectuant une simple . Vous recevrez plusieurs devis sous 48 heures. Absolument libre de tout engagement, ce service gratuit peut vous permettre de tomber du premier coup sur l’assureur ou le courtier en mesure de répondre parfaitement à vos besoins spécifiques au meilleur prix !